La violence scolaire

Le changement de comportement des élèves

2009-05-28-violence-ecole-mykaia-1.jpg

 

  Au sein de l'éducation nationale on constate que les professeurs sont de moins en moins respectés. Il y a une pression permanente en classe mais ce sont surtout dans les collèges et les lycées professionnels.

 

 

  Sur cette caricature on voit qu'avant l'élève avait plus de respect donc il se taisait. Tandis qu'actuellement non seulement l'élève l'insulte, mais aussi implicitement on voit la haine et la violence qu'il peut ressentir envers ce professeur. En effet il y a la présence de l'arme blanche.

 L'élève n'est plus représenté de la même manière physiquement. Auparavant l’élève était vêtu d'un simple chemise et avait les larmes aux yeux en étant viré du cour. Alors qu'aujourd'hui l'élève a changé d'allure. Il a une casquette sur la tête, des écouteurs aux oreilles, un piercing, et son regard est méchant.

 

ON CONSTATE EFFECTIVEMENT UN GROS CHANGEMENT AU FIL DES ANNEES.

 

  

  La violence est surtout un fait sociale dans lequel le rapport à autrui qui est engagé. Faut-t-il s’étonner qu'on entend de plus en plus parler de violences à l'école ?

 

De quelles violences s'agit-il ?

3119144484.jpg

 

          Depuis la rentrée, les faits divers dans l’enceinte de l’école en France se multiplient. Une quinzaine de personnels d’éducation se sont fait agresser par des élèves ou des parents. Parfois il agissent de manière très violente dont tentatives de strangulations, menaces de mort, bombes lacrymogènes.

       

         Des événements qui restent exceptionnels, mais qui témoignent d’une montée générale de la tension et de la petite violence quotidienne qui sévissent dans les établissements.

       

         Cette caricature souligne le fait que la violence est si fréquente, qu'elle en est devenu presque normale, et  elle est minimisée. C'est pourquoi le couteau est qualifié de taille-crayon.

 

La violence banalisée

 

Ce dessin de presse du cahier pédagogique n° 488  avril 2011

« De la violence à l'école à la violence de l'élève »

 

Le déssinateur dénonce la violence entre les élèves.

Ici 4 èles sont dans une cour de récréation, 3 d'entre eux ont une arme a la main, un marteau, une hache et une batte de baseball avec un clou.

Le 4 ème personnage est à terre écrasé, complètement mutilé.

Ils n'ont pas soucis du danger.

 

Il semblerait qu'on leur fasse un reproche, et du coup ils sont étonnés. Ils ne comprennent pas, d'où l'interjection « Ben quoi ? On joue... »

 

Pour finir, pour eux la violence est un jeu. Elle devient donc banal.

30 votes. Moyenne 4.90 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×