Les classes surchargées

Dessin de SNIPER

 

Le problème des classes surchargées est un phénomène courant. Souvent à 30 (voire plus) par classe. Sur ce dessin le phénomène est accentué : on voit qu'il y beaucoup d'élèves, c'est très exagéré, il y a même une petite fille complètement écrasé par la porte.

Les classes surchargées est la conséquence des suppressions de postes de professeurs.

Un problème en entraîne souvent un autre : la pédagogie sera différente, le professeurs ne pourra pas accorder le temps nécessaire à chaque élève, et devra s'adapter au rythme moyen de la classe. Si la classe a un bon niveau, le rythme sera peut être trop soutenu pour quelques élèves, qui ne réussiront plus à suivre et qui décrocheront. Au contraire, si la classe a un niveau faible, les élèves plus performants s'ennuieront.

De plus, cette caricature montre que le gouvernement adopte une politique démagogue en montrant qu'il cherche et propose des solutions, ici quelque peu absurdes. au lieu d'engager des "pousseurs", autant engagé des professeurs, cela servira réellement à quelque chose. 

 

11 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (4)

1. paulette vendredi, 29 Mars 2013

En mon temps ce n'était pas comme cela. Quand je vois mes petits enfants aujourd'hui avec trop de petits camarades dans la classe je me demande si l'état n'est pas fou ? Ou est passé la bonne vieille école ? avec les professeurs qui étaient exigeants avec peu d'élèves pour mieux apprendre !

2. Quentin mardi, 12 Février 2013

excellent travail !
C'est exactement ça lorsque vous dites que le professeur doit prendre le rythme moyen de la classe, et que du coup certains s'ennuient, et d'autres n'arrivent pas à suivre.
C'est un peu la culture de masse.

3. 'Thur lundi, 11 Février 2013

Chaque élève vit ça maintenant. Aujourd'hui c'est l'argent qui compte, et rien d'autre...
Pourtant, la jeunesse, c'est l'avenir...

4. San' mardi, 05 Février 2013

Dans l'école où je travaille (école maternelle), nous sommes deux à gérer 28 élèves de 2 à 5 ans. Enfin quand je dis "gérer", ce n'est pas véridique. Il suffit de s'occuper d'un petit qui fait une bêtise, pour qu'un autre derrière nous en fasse une autre.
De plus, on avance beaucoup moins vite qu'avant.
Bientôt, l'école deviendra une usine.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site