Les suppressions de postes

Ce dessin est de Nono, dessinateur pour Le Télégramme ou Ouest France.

Celui qui se balance sur le portique est Xavier Darcos, ministre de l'éducation national sous Nicolas Sarkozy, qui est présent juste à côté de lui.

Quels problèmes ce dessin soulève-t-il ?

Avec le portique de sécurité et l'élève armé, le problème des armes à l'école est évoqué. En effet de plus en plus de collègiens ramènent des couteaux ( ou armes plus dagereuses ) dans leur établissement scolaire. Pour lutter contre cela, le grouvernement en place ( gouvernement de droite : UMP ) a décidé de placer des portiques de sécurité à l'entré des écoles dans les "zones à risques".

Ensuite, il y a aussi  le problème des suppressions de postes d'enseignants, avec la réplique de Xavier Darcos, car  pour réduire les dépenses de l'Etat, le gouvernement a supprimé des postes de professeurs.

Et ici, Nono dénonce le fait que le gouvernement supprime des postes de professeurs pour faire des économies, et qu'il préfère dépenser de l'argent pour les portiques de sécurité, alors que les enseignants sont plus importants pour l'éducation des enfants.

 

 

35 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

1. Antoine vendredi, 08 Février 2013

C'est vraie je trouve cette caricature trés bien déssiné

2. Marine vendredi, 04 Janvier 2013

Ma fille est au collège dans une classe de 30 élèves. c'est beaucoup trop. Tout ça à cause des suppressions de postes. Je trouve cela scandaleux !

3. Mathieu mardi, 18 Décembre 2012

J'avoue qu'ils devraient arrêter de supprimer des postes, car on se retrouve avec des classes surchargées, et les conditions de travail sont parfois horribles !
Je suis sur qu'il y a des caricatures sur les classes surchargées, ça pourrait être un autre bon sujet

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site